Quels types de couettes choisir ?

Généralement, nous accordons beaucoup d’importance au choix de notre oreiller ou notre matelas.

Cette attention particulière s’explique du fait qu’un mauvais choix peut rendre nos nuits extrêmement longues et perturbées. Le choix d’une couette répond à des mêmes critères d’exigences, ce qui constitue un casse-tête pour beaucoup de personnes. En effet, celle-ci participe aussi grandement comme les autres à rendre vos nuits de sommeil plus agréables et reposantes.

Les types de couettes


Cet accessoire de lit a su gagner le cœur de plus d’uns à cause de la chaleur et de la douceur qu’il confère à ses utilisateurs. Ainsi, entre les différentes sortes de couettes et leurs diverses caractéristiques comme la taille, le poids ou encore la garniture, cet article est fait pour vous guider. Découvrons ensemble tous les éléments à prendre en compte quant au choix et à l’entretien de votre couette. Mais avant d’entrer dans le vif du sujet, cherchons à comprendre d’abord ce qu’est exactement une couette ?

Qu’est-ce qu’une couette ?

La couette représente un genre de grand sac plat bourré d’un matériau hautement isolant.

Elle est fabriquée pour être placée sur un lit à la place des couches de couvertures. Sauf dans les territoires excessivement froids, une seule couette suffit généralement pour donner la chaleur au dormeur. Elle favorise en effet l’établissement d’un lit en le rendant plus confortable pour un sommeil paisible. L’histoire raconte que ce morceau de literie est originaire du nord de l’Europe, même si aujourd’hui celui-ci s’est répandu dans plusieurs autres pays tempérés du monde. Cependant, certains de ces pays confondent souvent couette classique et couette en duvet alors qu’il existe bien un certain nombre de différences entre elles.

Ainsi, le duvet est difficile de nettoyage et donne l’aspect d’être plat plutôt que pelucheux, parce que le rembourrage classique du duvet est un véritable isolant qui ne nécessite pas beaucoup d’utilisations. C’est d’ailleurs une literie autonome qui n’est utilisée qu’avec le drap tout simplement. Par contre, les couettes n’ont habituellement pas de housses amovibles. Toute la literie est souvent lavable, très décorative et fonctionnelle. Par ailleurs, l’utilisation d’un isolant lavable dans une couette la rend moins efficace et implique plus d’isolation, ce qui donne un aspect moelleux. En revanche, les couettes s’utilisent très souvent avec des couvertures et des couches, ce qui fait que certains dormeurs peuvent les trouver étouffantes.

Les différents types de couettes

Très souvent, c’est la qualité de nos nuits de sommeil qui définit notre forme au réveil.

Ainsi, nos nuits de repos au lit doivent bénéficier d’une température adaptée au corps (pas trop chaude ni trop froide), cet ultime bonheur sensationnel que seule une couette peut procurer. Mais son choix pendant l’achat est très déterminant surtout lorsqu’on sait qu’à chaque couette est associé un confort unique. Quelle couette conviendrait donc le mieux à vos besoins ? Nous avons fait une sélection spéciale de couettes les populaires pour vous inspirer.


Les couettes naturelles

Ici, il est surtout question du type de garnissage. Elle peut être mélangée avec des plumes ou duvet d’oie ou des plumes ou duvet de canard. Ce genre de couette possède des propriétés volumineuses remarquables. Et aussi, elle a un effet thermorégulateur servant à mettre fin aux transpirations pendant que l’on dort. Les couettes en duvet, très légères, arrivent tout de même à garder l’utilisateur au chaud jusqu’au petit matin sans omettre le fait qu’elles ont une durée de vie de plusieurs années. Leur inconvénient est principalement lié au fait que leur maintenance est très compliquée et plus coûteuse.

Les propriétés thermiques des couettes naturelles sont très bonnes, avec un contact très doux. Assurez-vous donc que la couette est faite de coton et garnie de soie afin de vous assurer une bonne nuit de sommeil. Le garnissage en laine vous garantira un haut niveau de chaleur si vous êtes une personne frileuse de nature. Les couettes naturelles ont la capacité de contrôler l’humidité et la température dans le but de vous éviter des nuits moites.

Le bambou est également bon choix si vous préférez les garnitures naturelles. Ce matériau absorbe l’humidité et neutralise de manière très efficace les odeurs. Grâce à sa propriété antibactérienne, vos nuits deviendront plus confortables. Toutefois, il faudrait porter particulièrement une attention à l’étiquette afin de vous assurer qu’il n’y ait pas de charbon de bambou dans le garnissage.


Les couettes synthétiques

Le second type de couette disponible sur le marché est la couette synthétique. Il s’agit en somme d’un type de couette doté d’un garnissage synthétique. Malgré le fait qu’elle ne soit pas plébiscitée par la masse, sachez qu’elle confère désormais un confort thermique identique à celui d’une couette naturelle. Les matériaux synthétiques se sont considérablement améliorés au cours de ces dernières années, notamment en termes de qualité et de performance. Le polyester, couramment utilisé, est capable de rendre une couette tout aussi efficace. Des fibres synthétiques ont aussi été développées pour retenir l’air, ce qui rend ce type de couette légère et très isolante en même temps.

Les couettes synthétiques sont hypoallergéniques, ce qui est important si vous êtes sujet aux sensibilités et aux allergies. En revanche, celle-ci ne sait pas s’adapter aux cycles du sommeil, et n’arrêtera donc pas de chauffer. C’est seulement le choix d’un piquage carreau qui vous servira de moyen d’évacuation de l’excès de chaleur produit par votre corps pendant la nuit. Par ailleurs, parmi les démarches écoresponsables, on retrouve aussi les couettes synthétiques en polyester recyclé. En termes de prix, les couettes synthétiques ne sont pas forcément moins chères que les couettes naturelles, d’autant qu’il vaut mieux s’abstenir des premiers prix afin de bénéficier d’un produit de qualité doté d’un niveau important de confort et de chaleur.


Les couettes thermorégulatrices

Les couettes thermorégulatrices ou couettes tempérées vous permettent de ne pas avoir trop chaud ou trop froid la nuit. En effet, pendant le sommeil, notre corps fait face à des changements de température et d’humidité, ce qui peut parfois affecter la qualité de notre sommeil. Ainsi, à l’aide d’une enveloppe et d’un rembourrage innovants, ce genre de couette saurait amortir tout changement de température dont est victime votre corps durant la nuit. Le résultat est que vous n’aurez ni froid ni chaud au cours de votre sommeil nocturne.

L’enveloppe extérieure de la couette thermorégulatrice contient des microcapsules qui contrôlent la température corporelle. De plus, la finesse des fibres de garnissage creuses, légères et siliconées garantissent une parfaite circulation de l’air dans le lit. La couette thermorégulatrice peut s’utiliser aussi toute l’année et convient très bien aux intérieurs présentant 18 à 22 °C de température. En un mot, elle fait grandement bénéficier d’un microclimat constant jusqu’au réveil !


Les couettes en polyester

La couette en polyester est longtemps restée le choix parfait pour toutes les personnes allergiques, car elle est lavable à 60 °C en machine. Joignez un oreiller en polyester à votre couette en polyester pour une gamme complète. Légères, chaudes, très chaudes et parfaites pour toutes les saisons, les couettes sont tout ce qu’il faut pour votre nid douillet. Rien ne vaut une froide journée d’hiver pour dormir dans un lit sous une couette chaude.

D’ailleurs, les couettes en polyester jouent un rôle important quant au réchauffement de votre environnement intérieur. Il existe de nos jours des couettes en polyester recyclées pour une réduction de la consommation de matières premières et l’empreinte carbone. Quand vous aurez fini de choisir cette couette, vous pourrez l’agrémenter d’une merveilleuse housse de couette en harmonie avec la décoration de votre intérieur.


Les couettes microfibres

Les couettes microfibres sont très appréciées pour leur légèreté, leur respirabilité et leur douceur pour un sommeil réparateur. Le matériau synthétique 100 % polyester permet à l’air d’entrer dans le tissu tout en retenant la chaleur corporelle. Grâce à cette régulation de la température la nuit, vous pourrez profiter d’un sommeil apaisant. D’ailleurs, pour un maximum de confort, votre couette en microfibres a d’autres avantages. En effet, la microfibre est très confortable et fonctionnelle. C’est un matériau respirant qui évacue l’humidité pour un séchage rapide après le lavage. Mais attention ! Côté entretien, il est formellement interdit de repasser une couette en microfibres.


Les couettes 4 saisons

Une couette 4 saisons se compose de deux couettes différentes. Une qui est propre à l’été et une autre adaptée à la mi-saison. Les deux couettes peuvent être assemblées et séparées selon vos envies. Cette sorte de couette vous assure une bonne température toute l’année, une sensation de légèreté pendant la saison d’été, une couette douce et chaude en saison hivernale. Il est donc préférable de choisir les boutons-pressions au lieu des liens qui risquent de se défaire avec le temps.

Comment choisir sa couette ?

Il est vrai qu’une couette ne s’achète pas tous les jours comme tout autre article.

Mais quand vient le temps de la renouveler, il arrive de ne pas savoir à quels saints se vouer. Cela s’explique par le fait qu’il existe des critères à prendre en compte lors du choix de la couette idéale pour ne pas affecter la qualité de votre sommeil.

Les dimensions

Pour le choix d’une bonne couette, une fois que vous savez déjà le type de couette souhaité, l’un des facteurs les plus déterminants se rapporte à sa taille. La première chose que vous devez savoir est que la couette doit être plus grande que le matelas. Elle doit déborder d’au moins 20 à 40 cm du matelas afin de bien l’envelopper pour l’empêcher de glisser la nuit. Ce serait aussi une manière d’empêcher l’infiltration des courants d’air, capable de perturber la tranquillité de votre sommeil. Toutefois, il faut aussi considérer les mouvements de votre corps ou des gestes de celui avec qui vous dormez pendant la nuit. Si l’un d’entre vous a tendance à chaque fois tirer la couette vers lui, il serait judicieux d’opter aussi pour une couette de dimensions beaucoup plus grandes que celles de votre lit.

La chaleur

Un autre critère à considérer lors du choix de votre future couette se rapporte au niveau de chaleur que celle-ci procure. Les couettes ne présentant pas les mêmes degrés de chaleur, il existe des couettes pour saisons d’été, des couettes pour l’hiver, et même des couettes 4 saisons avec deux degrés de chaleur dissemblables. Choisir une couette, c’est avant tout trouver le bon accommodement entre notre propre sensibilité (au chaud et au froid la nuit) avec la température quotidienne dans la chambre. Vous pouvez tout de même vous inspirer de l’indice de chaleur des couettes pour effectuer un bon choix.

Le grammage

Pour choisir une couette, il est important aussi de s’intéresser au grammage de celle-ci, autrement dit son poids, ou simplement son garnissage. En effet, le poids de la couette a son importance, car le confort de lit diffère et varie d’une couette à une autre. D’ailleurs, il y a des gens qui optent pour la légèreté, tandis que d’autres éprouvent le contraire (couette assez lourde) pour un vrai sommeil profond. Par ailleurs, les couettes naturelles sont un peu plus légères que celles synthétiques pour les mêmes performances (même indice de chaleur), ce qui pourrait a priori être compliqué de se décider.

Mais quoi qu’il en soit, pour une couette adéquate, il faut au moins favoriser :

  • pour les couettes d’été : des couettes naturelles de 180 g/m² et des couettes synthétiques de 200 à 250 g/m²
  • pour les couettes d’hiver : 270 g/m² pour les couettes naturelles et 300 à 450 g/m² pour celles synthétiques

Le piquage

Le piquage maintient le garnissage intact à sa place. Ceci est important pour aider à garder la chaleur qui s’accumule la nuit. Il existe des piquages en vagues, en carrés ou en losanges, en lignes, etc. Lequel est meilleur ? Nous vous conseillons d’utiliser un piquage carré zoné pour les couettes naturelles parce qu’il permet de répartir uniformément le garnissage et donc sur l’ensemble du corps. Les couettes synthétiques, quant à elles, privilégient le piquage à capiton en favorisant ainsi l’isolation thermique. Un bon matelassage (piquage) saura maintenir votre couette plus longtemps et limitera les fuites de chaleur.

L’enveloppe

L’enveloppe représente un détail capital à considérer, car sa qualité compte beaucoup. Elle doit empêcher que le duvet ou les fibres ne s’échappent pas. Cela dit, le tissage doit se serrer correctement. La densité de tissage étant proportionnelle à la quantité de fils par centimètre carré. À noter que pour les couettes naturelles, une enveloppe khmère d’une densité de tissage comprise entre 120 et 150 fils/cm² est idéale, alors que les couettes synthétiques doivent être supérieures à 90 fils/cm². Malheureusement, ces détails ne sont pas toujours indiqués sur l’étiquette des couettes pendant l’achat.

En outre, le matériau de l’enveloppe se rapporte essentiellement à vos besoins et moyens. Il peut être en coton bio ou non, en coton soie (extrêmement doux), et pourquoi pas, en bambou (très sain). Nous vous conseillons d’opter pour le pur coton, car il évacue plus vite et efficacement l’humidité pour permettre à ce que votre couette respire mieux. Il est fortement recommandé surtout pour les couettes naturelles.

Comment entretenir sa couette ?

Qu’elle soit naturelle ou synthétique, votre couette doit être régulièrement secouée et ventilée.

Protégez-la avec une housse de couette ayant la même dimension. Vous devez également bien laver et sécher votre couette. Faites attention à ne pas minimiser la durée de séchage. Le séchage doit être fait correctement avant la réutilisation de votre couette. Après séchage, rangez-la vite de peur que l’humidité ne provoque pas des taches de moisissures.

Par ailleurs, une machine à laver standard de 5 kg peut laver une couette de 140 x 200 cm. Aussi, il faut un tambour de plus grande capacité pour un lavage efficace. Vous devez donc recourir à une laverie ou à un pressing. En effet, si vous avez du mal à sécher votre couette synthétique en pleine nature, vous pouvez la laver en machine en mettant une balle de tennis dans le tambour afin de la rendre plus moelleuse. Pour ce qui concerne le lavage des couettes naturelles, il est formellement interdit d’utiliser votre propre machine à laver. Le lavage de telles couettes requiert une machine de capacité supérieure, à chargement frontal, afin que les plumes ne s’agglutinent pas.

Enfin, sachez que le lavage se fait à l’eau froide ou une température maximale de 30 °C. Utilisez ensuite les produits pour tissus délicats de type soie, mohair, laine, etc. Cependant, la dernière carte déterminante va se jouer au moment du séchage. Si après lavage vous séchez vite ou trop fort, toutes les plumes de votre couette vont se coller et le risque de l’abîmer est important. C’est donc pour pallier toutes ces mésaventures que nous vous conseillons de faire laver votre couette naturelle par un expert.

Notre avis sur les couettes

Et voilà ! Vous savez tout maintenant sur comment choisir une bonne couette. Parce qu’un bon matelas ne saurait résoudre à lui seul l’équation d’une nuit paisible, des couettes au rendez-vous se chargeront de couronner de bonheur vos nuits de sommeil.

Pour ce qui est des couleurs, dites-vous que c’est la moindre des choses. Les couettes s’utilisent bien souvent avec des housses amovibles qui sont disponibles dans une variété de styles et de couleurs répondant à tous les goûts. Bref, en vous aventurant avec les couettes, vous vivrez des nuits de sommeil plus apaisantes, nettement meilleures que vos autres nuits dans le passé !

Contactez nous