J’aime dormir est le comparateur qui référence l’offre la plus complète du marché, des grandes enseignes aux marques en ligne. J’aime dormir est une société du Groupe Tediber, spécialiste français du marché de la literie et du confort, qui oeuvre depuis 2015 à apporter plus de transparence aux consommateurs. Retrouvez le détail de la méthodologie de classement et de la définition des critères.

J’aime dormir est une société du Groupe Tediber, spécialiste français du marché de la literie et du confort, qui oeuvre depuis 2015 à apporter plus de transparence aux consommateurs. Retrouvez le détail de la méthodologie de classement et de la définition des critères.

Oreiller japonais avis

Makura est le terme qui désigne un oreiller en japonais. Autrefois simple support rectangulaire en bois avec un polochon par-dessus, l’oreiller japonais a évolué.

Aujourd’hui, son apparence est similaire aux oreillers que l’on trouve en France, tout en étant plus plat et plus petit au niveau des dimensions. La différence est au niveau du garnissage qui est généralement en cosses de sarrasin. Alors, quels bienfaits peut offrir l’oreiller japonais ? Et comment bien choisir son oreiller japonais ? J’aime dormir a testé pour vous.

Qu’est-ce qu’un oreiller japonais ?


L’oreiller japonais peut surprendre par son côté extra plat et sa petite taille, par rapport à nos oreillers européens.

Le confort qu’il apporte est très différent, et pourtant la qualité du sommeil est présente.

Cet oreiller garni en cosses de sarrasin fait de plus en plus d'adeptes depuis quelques années, car ses bienfaits sont nombreux : il limite les maux de têtes, soulage les douleurs cervicales et dorsales, est hypoallergénique et super respirant. Ce type d’oreiller à toutes les qualités d’un oreiller ergonomique japonais pour bien dormir au quotidien.

Les différents types d’oreillers japonais


Les matières et leurs avantages

En cosse de sarrasin

Les cosses de sarrasin constituent un rembourrage ergonomique, naturel et hypoallergénique. Elles s’adaptent à toutes les morphologies en épousant parfaitement la forme de la tête et de la nuque des dormeurs. La colonne vertébrale est bien alignée quelle que soit la position de sommeil. Cet oreiller de qualité est très confortable et propose un confort optimal identique à la mousse à mémoire de forme. L’oreiller japonais reste frais, car les cosses de sarrasin laissent circuler l’air.

En herbes aromatiques

Cet oreiller japonais présente un garnissage à base de plantes aromatiques et d’Aomori Hiba (arbre du Japon) qui aurait des effets relaxants à la fois pour l’esprit et le corps. Sa capacité d’absorption est 2,5 fois supérieure à celle du coton. Il garantit donc une très bonne régulation de la température et une bonne respirabilité. C’est un très bon oreiller cervical japonais.

Les formes et leurs utilisations

Comment choisir la fermeté et l’épaisseur du meilleur oreiller japonais ?


Pour dormir sur le côté ou sur le dos

L'oreiller japonais en cosses de sarrasin épais de 10 cm est idéal pour ces positions de sommeil, car il y a un bon maintien de la nuque. Le meilleur oreiller japonais pour un sommeil réparateur.

Pour dormir sur le ventre

Préférez l’oreiller japonais plat, parfait pour dormir sur le ventre. Il vous permettra une bonne position, sans tordre la nuque et le cou durant le sommeil.

> Retour à la page position de sommeil.

Combien coûte un bon oreiller japonais ?


L’oreiller japonais fait de plus en plus parler de lui. En effet, même s’il existe depuis des milliers d’années au Japon, il n’en est pas identique en Europe. Alors, pour ne pas se tromper et prendre un bon oreiller, il vaut mieux y mettre un certain prix. Pour avoir une qualité parfaite et une reproduction fidèle à la culture japonaise, vous devrez compter une centaine d’euros. Sachez que ces produits ont une durée de vie de plus de dix ans avec un bon entretien. Comparé à des oreillers classiques qui ne durent pas plus de deux ou trois ans.

Cependant, vous pourrez en trouver dans des matières et des tailles différentes. Il est donc accessible à tous et pour tous les budgets. Noter qu’au vu de leurs prix, la livraison est gratuite.

Nous vous conseillons toutefois de ne pas hésiter sur le prix. C’est un produit qui demande un bon investissement de départ. Mais il durera longtemps et votre santé n’en sera que meilleure.

Les différentes dimensions d’oreiller japonais


L’oreiller japonais est disponible en plusieurs formes, comme des carrés et des rectangles. Mais la dimension la plus répandue est celle de 30 par 50 cm. Mais vous en trouverez dans d'autres dimensions comme les 60 par 60 cm ou bien les plus petits en 35 par 35 cm.

La forme de l’oreiller peut influencer votre sommeil. Avec un de forme rectangle, vous aurez un maintien plus ergonomique pour vos cervicales. De plus, ils sont plus fins que nos oreillers et sont donc très bons pour notre dos.

Comme vous l’aurez compris, il se décline en plusieurs tailles et formes. Tout dépendra de votre demande de confort. Si vous bougez énormément la nuit, nous vous conseillons le plus grand modèle. Vous aurez ainsi un plus grand contact et le maintien. Si vous êtes toujours en voyage, ou bien pour la voiture et le canapé, prenez le plus petit modèle. Il ressemble à un coussin que vous pourriez mettre en décoration avec des taies différentes. Cependant, le modèle standard conviendra parfaitement à la majorité des personnes. La taille importe peu sur le maintien et la qualité de votre sommeil.

Comment entretenir son oreiller japonais ?


L’oreiller japonais à une grande durée de vie. Mais pour cela, vous devrez l’entretenir régulièrement et efficacement. Comme vous le savez, il est rempli de cosses de sarrasin. Alors, vous devrez vider l’oreiller des cosses pour les aérer. Pendant ce temps, vous laverez la housse, souvent en coton, à la machine. Quand celle-ci est sèche, vous n’avez plus qu’à remettre les cosses de sarrasin à leurs places.

Cette opération est à réaliser une fois par an au minimum. Mais certains seront réticents à le faire si peu. Alors, sachez que vous pouvez le faire plus souvent. Entre une et trois fois par mois en fonction de vos habitudes.

Pour un entretien encore plus approfondi, vous pouvez utiliser des taies particulières. Vous avez ainsi des taies traitées anti acariennes ou bien en fibre naturelle. Avec ce type de taie, vous n’aurez plus à vous soucier de la fréquence de nettoyage.

Les inconvénients de l’oreiller japonais


Même s’il est très confortable et présente de nombreux bienfaits, il vous faudra un temps d’adaptation si vous faites l’acquisition d’un oreiller japonais. En effet, le garnissage vous offre un “amorti” différent des oreillers standards.

Il vous faudra également vous habituer à l’odeur, qui peut être assez forte surtout au déballage. N’oubliez pas cependant que ce sont ces odeurs naturelles qui ont des propriétés relaxantes. Enfin, certains modèles peuvent être un peu bruyants, selon le garnissage. Ils craquent un peu lorsque vous bougez, mais rassurez-vous, vous allez vous y habituer très vite !

Les meilleurs marques d'oreillers japonais que l'on vous recommande


> Retour à la page oreiller

Pourquoi choisir un oreiller japonais ?

Tous les oreillers japonais ne sont pas composés des mêmes matériaux et peuvent donc offrir des propriétés différentes. Néanmoins, on retrouve des bienfaits identiques lors de l’utilisation de ces oreillers :

  • Un meilleur sommeil : les oreillers japonais aident à la détente, la relaxation pour améliorer la qualité de sommeil. Reconnus pour aider à un bon alignement de votre colonne vertébrale, ils soulagent les douleurs et vous offrent un confort optimal. Cela aide aussi à limiter les ronflements.
  • Une longue durée de vie : le garnissage naturel permet une durée de vie moyenne de 10 ans, contrairement au garnissage synthétique comme le polyester qui offre, au mieux, 2 ans de vie
  • Une bonne hygiène : le garnissage naturel favorise la circulation de l’air, idéal pour les personnes qui transpirent beaucoup durant la nuit. L’avantage est aussi des propriétés naturellement hypoallergéniques qui vous protègent des acariens ou autres bactéries.

L'auteur :

Contactez nous